top of page

Pour que Vitry soit une ville d’accueil digne et inconditionnel !

Communiqué de soutien aux personnes menacées d’expulsion Rue de Seine

  

A Vitry, depuis près de 3 ans, plus de 400 personnes résident dans les locaux d’un ancien immeuble de bureaux situé au 38 rue de Seine. Parmi elles, des familles, des femmes avec enfants, des hommes seuls.

 




Tou.te.s ces Vitriot.e.s ont quitté leur pays d’origine pour des raisons économiques, de guerre, de famine, ou du fait du dérèglement climatique. Ils sont pour beaucoup en demande d’asile. La plupart travaille et les enfants sont scolarisé.e.s, ils participent donc à la vie de notre société. Pourtant, depuis 3 ans, ils et elles vivent sous la menace d’être expulsé.e.s, sans aucune garantie d’avoir encore un toit, de continuer à être scolarisés ou même de pouvoir garder leur emploi.

 

Depuis de trop nombreuses années la sous-dotation structurelle du dispositif national d’accueil et d’hébergement de l’Etat et l’insuffisance manifeste de l’allocation de subsistance ne peuvent assurer pleinement aux demandeur.se.s d’asile un accueil digne et inconditionnel. Cette situation se détériore en raison des « lois immigration » successives qui n’ont cessé de restreindre les conditions d’accès à l’asile et la décision honteuse du gouvernement de faire « place nette » pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, en vidant les squats et en déplaçant des populations hors d’Ile-de-France.

 

Les villes peuvent être un rempart face à ce manque d’humanité, en pensant l’aménagement, par exemple en prévoyant des logements réversibles, en facilitant la scolarisation des enfants, l’accès aux droits des adultes, l’apprentissage du français, etc. C’est pourquoi, les élu.es Vitry en mieux organisent des parrainages républicains et proposent depuis 3 ans que Vitry adhère à l’association des villes et territoires accueillants (ANVITA), qui facilite la mise en œuvre de politiques d’accueil et dont nos élu.es sont membres faute d’adhésion de la ville. La position du groupe des élu.es communistes de Vitry-sur-Seine, dont se revendique le maire, est dès lors incompréhensible tant elle pointe la faute de l’Etat comme pour mieux se dédouaner.

 

La Fabrique Vitry en mieux soutient, à Vitry comme ailleurs, ces centaines d’exilés, pour que leur soit proposé un meilleur accueil. La Fabrique Vitry en mieux demande au maire de Vitry et à sa majorité de faire leurs les responsabilités de l’accueil digne et inconditionnel, et de s’opposer manifestement auprès de la Préfecture à toute velléité consistant à les déloger, sans même assurer un minimum leurs droits humains.

 

Comme en juillet 2021, nous vous appelons à rejoindre le cortège de la manifestation de soutien organisée ce samedi 13 avril à 15h au départ du 38, Rue de Seine.

11 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page