top of page

Balzac sort du dispositif QPV : Bonne ou mauvaise nouvelle?

Retrouvez la tribune du mois de mars du groupe Vitry en Mieux par Laurence Dexavary





Le quartier de Balzac sort du dispositif des quartiers prioritaires de la ville (QPV). Une bonne nouvelle en apparence ! Car les habitant.e.s du quartier n’ont pas vraiment constaté d’améliorations notables dans leur quotidien. Mais c’est surtout le désengagement de l’Etat qui se confirme en matière de politique de la ville. Cela interroge sur la sortie réelle de la précarité, la pérennité du tissu associatif déployé dans ce quartier, la pérennité du tissu économique qui a permis aux entreprises de bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux. Que va faire la ville pour maintenir les activités et le lien social développés dans le quartier ? Solliciter l’enveloppe exceptionnelle proposée par l’Etat aux quartiers sortants des QPV ? Solliciter la contribution des grandes entreprises installées sur territoire ?                                Il est temps de repenser la mixité sociale dans les quartiers en terme de diversité des profils et trajectoires des familles afin de ne plus transformer certains quartiers en bastion de pauvreté ! Depuis janvier 2024, le quatrième quartier prioritaire est désormais la cité des Combattants. Il bénéficiera de financements de l’Etat. Espérons que cela permettra d’apporter des réponses aux besoins urgents de ses habitant.e.s qui vivent d’après les statistiques avec moins de 1000 euros par mois.                                                                                                     

Notre groupe a relayé à plusieurs reprises le mal-être exprimé par les locataires de la cité des Combattants, se sentant déconsidéré.e.s voire oublié.e.s des pouvoirs publics et de la ville. Un quartier qu’on a laissé se paupériser et se dégrader si bien qu’aujourd’hui l’Etat estime que la cité des Combattants est une poche de ’bas revenus’ qui nécessite son placement dans le dispositif des quartiers prioritaires. Dernièrement, la rénovation de la cité a suscité la colère des locataires quant à sa qualité, l’environnement dégradé, la hausse des loyers. C’est pourquoi nous proposons que l’aide publique pour toute rénovation soit conditionnée au maintien des loyers. L’écologie n’est pas punitive ! Elle est bonne pour la planète et bonne pour le portefeuille

 

20 vues1 commentaire

1 Comment


Bon article que j'avais déjà lu dans le mensuel.

Vitry est certes une ville cosmopolite mais avec de moins en mois de mixité sociale dans l'habitat et par conséquence sur l'école.

Les logements sociaux livrés ces derniers temps le long de la RD 5 en sont le témoin flagrant.

JHU

Like
bottom of page