top of page

Non au béton : le cas de la Zac Rouget de Lisle


Lors des conseils municipaux, le groupe Vitry en mieux rappelle constamment à quel point la politique municipale contribue à bétonner la ville, au détriment du monde du vivant (faune flore) et des conditions de vie de la population : artificialisation des sols, création d’îlots de chaleur, impact sur les écoulements et le réseau de l’eau.




Alors qu’un conseil local de l’environnement a été péniblement lancé le 2 février par la municipalité après trois ans d’attente et la pression de près de 500 pétitionnaires, l’association ADRIEB (association de défense des riverains de l'ilot e - baudemons") nous relaie ses inquiétudes sur l’aménagement du quartier de la Zac Rouget de l’Isle. Extrait d’un courrier adressé au maire :


Monsieur le Maire,


Le samedi 17 décembre dernier s’est tenu la séance du conseil municipal (CM) initialement prévu le 14/12/2022. L’association A.D.R.I.E.B, et de nombreux riverains de l’îlot E ont profondément été choqués de votre réponse, suite à l’intervention de Monsieur David MONTAVA sur la ZAC Rouget de Lisle, point mis au CM en question importante.

Vous indiquez :

- « La ZAC Rouget de Lisle vers LIDL rue Watteau, côté Balzac… » FAUX


Elle n’est pas précisément à l’endroit où vous la situez.

L’impression laissée, est celle d’une méconnaissance du dossier, voir des réalités du terrain.

- « La ZAC Rouget de Lisle est constituée de squats et de maisons délabrées » : A qui la faute ?


Les squats se sont installés progressivement, au fur et à mesure des expropriations de la SADEV, dans des maisons et immeubles abandonnés par les propriétaires et non détruits et non mis sous surveillance comme ce fut le cas à partir de 2017.

- « Je ne partage pas le fait que ce soit de la bétonisation ».


Vous pouvez ne pas partager ce constat, mais nombreux espaces verts ont été sacrifiés pour laisser la place à des immeubles et des parkings.

- « Au regard des éco-connecteurs mis en place, il y a plus d’espaces verts sur ce site qu’il y en avait… ». C’est noté.


L’association en doute car de grandes surfaces végétalisées ont été prises sur des jardins privatifs. (Sur l’ilot E, 92 arbres de grande tige inventoriés avant l’intervention des bulldozers seront remplacés par 31 arbres de grande taille (Cf. PC Sogeprom))

Cependant elle prend note, et demande une définition précise du terme éco-connecteur. Quant au futur espace vert végétalisé de 1 600m² (ni 1 000 "hecta…" ni 1 200 m²), l’association est bien entendu satisfaite de l’abandon du projet de constructions de logement à cet endroit, mais garde à l’esprit que le projet a été abandonné car il n’était plus tenable économiquement pour la SOGEPROM.

D’ailleurs, l’association ADRIEB ne manquera pas de reprendre contact avec vos services, après l’été 2023, comme cela lui a été indiqué le 13 janvier dernier, pour participer à la concertation que vous allez engager avec les riverains. Des propositions d’aménagements ont déjà été remis à vos services.

- « Certes les immeubles sont un peu plus hauts, je le concède… » : VRAI


Le projet initial prévoyait un immeuble R+7 (permis de construire de 2020) en bord de l’avenue Rouget de Lisle, il s’est progressivement transformé en R+9 en 2022.

L’exécutif en place n’est pas intervenu pour limiter la hauteur de l’immeuble, pourtant il était possible d’agir, car le promoteur à obligatoirement sollicité les services de la ville pour obtenir le permis de construire.

(Cf. courrier d’interpellation du directeur de la SADEV suite à un article paru dans "citoyens.com 94" avec copie à M. le Maire de Vitry sur Seine du 16/07/22)

Compte tenu d’autant d’inexactitudes, et d’affirmation loin de la réalité et rempli de généralités qui relèvent de cliché notamment sur la description de l’habitat, vous comprendrez les mécontentements, et le sentiment de mépris que cela a pu générer auprès de vos administrés.

Cela s’est d’autant plus renforcé à la lecture du compte rendu de la réunion du conseil de quartier VITRY SUD/ARDOINES du 10 novembre dernier.

Lors de cette rencontre des représentants de l’association ADRIEB ont pris la parole, et ont exprimé auprès des élus les inquiétudes des riverains sur la ZAC Rouget de Lisle.

Il est écrit : « question sur l’aménagement de la ZAC… » le nom Rouget de Lisle n’est même pas précisé, aucune des remarques formulées n’est retranscris.

La ZAC Rouget de Lisle deviendrait-elle un sujet embarrassant ?

Les conseils de quartier sont des lieux d’expression de la démocratie locale…, visiblement pas à Vitry-sur-Seine.

L’association ADRIEB demande donc une révision de ce compte-rendu conforme aux échanges avec les élus présents.

L’association ADRIEB vous interpelle pour que la ZAC Rouget de Lisle et les préoccupations des riverains soient prises en considération, pour que le permis de construire déposé par SOGEPROM soit scrupuleusement respecté voir amélioré en termes de végétalisation des espaces, notamment par des plantations d’arbres digne de ce nom afin de lutter contre les îlots de chaleur, conséquence d’une sur-bétonisation.

Par la même occasion, l’association renouvelle sa proposition d’accueillir un représentant de la municipalité dans notre quartier.

Dans cette attente, et en espérant que ce courrier retiendra toute votre attention, Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, nos sincères salutations.


Pour l’ADRIEB, le président


87 vues0 commentaire

Comments


bottom of page