Aux arbres citoyens, nouvelle saison

Dernière mise à jour : 30 avr.


Un post de Frédéric Bourdon

Un projet d’extension du lycée Chérioux prévoit de raser 50 arbres centenaires (platanes et marronniers) pour construire à la place des bâtiments. Il existe pourtant des alternatives permettant la préservation du patrimoine végétal. Le patrimoine bâti du domaine Chérioux, pourtant plus récent, est intouchable pourquoi pas nos arbres ? Si l’on devait compenser la captation en CO2 de ces 50 arbres il faudrait en replanter plus de 3200, tandis que le projet actuel en prévoit 10 fois moins. Et c’est sans parler de toutes ces petites vies qui garantissent les nôtres qui sont vouées à la destruction : pic-verts, chauve souris, abeilles, insectes, etc.

C’est un écocide qui se prépare en cachette des élèves, des familles et habitants du quartier. Ce projet met en lumière la responsabilité d’abord de la Région mais aussi celle de l’ancienne majorité municipale qui a délivré le permis de construire et de l’actuelle qui le valide sans discussion. Les conseillers départementaux de Vitry ont aussi laissé faire durant leur dernier mandat, tandis que le conseil départemental est un décideur de poids sur le domaine Chérioux. Il y a urgence ! J’ai interpellé par courrier le président du conseil départemental. La présidente de Région le sera prochainement. Avec mes collègues de la Fabrique citoyenne Vitryenmieux, nous soutenons la démarche initiée par des étudiants et enseignants d’alternatives urbaines pour ne pas laisser ce projet se réaliser sous sa forme actuelle. Ils proposent des solutions en s’appuyant sur le travail d’architectes de renom. L’abattage des arbres étant imminent il nous faut en parler à un maximum de personnes. Il en va de la conservation de nos arbres, notre bien commun à toutes et tous !

Pour signer la pétition c’est ici



52 vues0 commentaire