Troisième jour de confinement

Par Anissa Tibah


Troisième jour mais belle journée ensoleillée. Allez, je décide de sortir et de marcher une petite heure pour faire de l exercice physique. Je me dis : profitons en pendant qu’il est encore autorisé de le faire! Une envie soudaine de happer la nature. Alors, je rase les murs du centre ville et me dirige vers le Parc Joliot Curie, le parc « des Cygnes » dit-on à Vitry-sur-Seine. Il se situe en face de l’église, au cœur d’une zone pavillonnaire. Mon pas est furtif car je crains de faire l’objet d un contrôle police. Pourtant, l’attestation sur l’honneur qu’il convient de garder sur soi en pareil circonstance est soigneusement rangée dans ma poche. J’éprouve une sensation bizarre d’être hors la loi. Oui, impression de voler le moment d’apaisement que je vais vivre au contact de la nature, au contact de la couleur verte. J’arrive devant l’entrée principale du parc, grille fermée bien sûr et silence total. Enfin presque. Seuls les oiseaux chantent. Pas de cris d enfants, pas de son de moteurs de véhicules. Je m adapte à la situation et me contente de longer le parc. Malgré le grillage qui nous sépare je reste admirative face au spectacle de la nature. L’herbe verte, les arbres qui bourgeonnent et fleurissent, le soleil qui illumine le paysage et réchauffe mon visage. Cette sensation de voler ce plaisir d'être face à la nature me questionne à nouveau : mon engagement politique avec la liste écologiste sociale et citoyenne menée par Frédéric Bourdon se conforte en cette période de crise sanitaire.

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

©2020 par La Fabrique - Vitry en Mieux.