top of page

Rapport d'orientation budgétaire - la constance de la majorité municipale ! - CM 28/02/2024



S’il y a bien un point sur lequel on peut saluer la majorité municipale c’est pour sa constance. Sa constance, tout d’abord, à ne pas communiquer des informations aussi fondamentales que la programmation pluriannuelle d’investissement (PPI) que nous demandions déjà à l’ancienne équipe et que nous demandons depuis trois années consécutives, mais qui s’achève constamment par un refus. Le nouveau règlement budgétaire (point 4) que nous venons de voter indique la mise en place et la communication d’une PPI dans le Rapport d'Orientation Budgétaire, mais la majorité ne s'applique même pas ce qu'elle vote.

Sans ce document nous n’avons aucune lecture de ce qu'elle prévoit à moyen ou long terme, en un mot les grands axes de sa politique globale. Est-ce à dire qu'il n'y en a pas qui tienne la route ?

Autre élément de leur constance, l’absence de vision écologiste. La majorité saupoudre de mesurettes pour faire mine d’être dans l’air du temps mais on voit bien qu'elle n’est pas convaincue de l’urgence dans laquelle nous sommes au niveau climatique et social, sans quoi elle agirait bien autrement. Ainsi, on peut constater : l'absence tragique d’aide à la rénovation thermique des bâtiments pour laquelle le minimum serait de recourir au financement du fonds vert, que la majorité n’est même pas allée chercher. Le diagnostic énergétique promis depuis fin 2022 n’est toujours ni présenté ni mis au débat.

Leur constance, c’est aussi celle à s'entêter dans des projets inutiles, notamment et pas des moindres celui des Ardoines. L’aménagement de ces bords de Seine représente bientôt la majorité du budget de notre investissement annuel. Et là où il faut créer de nouvelles écoles et routes pour ces nouveaux quartiers, la majorité amoindrit la faculté de notre collectivité à investir pour le reste de la ville, pour les quartiers, comme la Commune de Paris ou le Moulin Vert qui espèrent eux aussi, de l’emploi, des commerces et des services publics de proximité.

Au sujet des services publics, comme l’indique la page 43 du rapport : « la première des ressources indispensables aux services publics à rendre aux populations relèvent de l’action des agents municipaux. » Nous sommes bien d’accord ! En conséquence, nous aurions aimé qu’elle se concrétise notamment par l’engagement à verser la prime de pouvoir d’achat. Il avait été indiqué publiquement, il y a quelques mois, en conseil municipal puis lors du discours des vœux que la majorité tenterait de trouver une solution pour la verser : mais ce principe n’est pas repris dans le rapport d’orientations budgétaires. C’est dire le mépris que le premier employeur de la ville a pour le personnel communal.

Alors oui on peut critiquer le désengagement de l’Etat auprès des collectivités, les réformes injustes contre le logement social, la dégradation des conditions de travail en particulier des fonctionnaires et de nos acquis sociaux à toutes et tous ; on peut accuser le coup de l’envol de l’inflation, le fait que les conflits armés et la conjoncture internationale dramatique ait des conséquences budgétaires néfastes pour notre commune ; mais il en va de la responsabilité politique de tenir ses engagements. Ceux qui ont été faits à la population notamment en promettant une mairie mobile qui a aujourd’hui totalement disparu des documents. Que dire aussi du projet de la révision des missions de la police municipale, d’une structure d’accueil pour le familles Roms ? Que penser de la promesse de faire déménager le dépôt pétrolier, quand il y a trois mois le Préfet nous disait en réunion publique que ce n’était plus d’actualité ? Est-ce que ces promesses resteront comme bien d’autres, lettres mortes ?

C’est bien là la constance de cette majorité, nous le craignons, et cette constance nous afflige !

34 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page