Non à la fermeture de Renault Choisy

Mis à jour : juin 6

Un communiqué de Vitry en Mieux.


Développer l’emploi local est l’une de nos priorités. Nous soutenons les salariés du site Renault de Choisy-le-Roi qui doit fermer.



Renault, dont les difficultés financières ont été aggravées par la crise sanitaire, a annoncé vendredi un plan qui prévoit la suppression de 15 000 emplois dans le monde, 4600 en France et la fermeture du petit site de Choisy-le-Roi qui emploie 260 personnes dont de nombreux Vitriots.


A l’heure où l’on doit collectivement tirer les leçons de la crise pour construire un « monde d’après » plus résilient, cette décision du constructeur automobile est tout simplement incompréhensible. Les quelques mois que nous venons de traverser nous ont justement appris qu’il était nécessaire de reindustrialiser nos territoires et développer les emplois locaux. L’enjeu est social et économique bien sûr, mais environnemental et sanitaire aussi : de l’emploi local c’est des transports en moins, et donc à la fois moins d’émissions carbone et moins de circulation des virus.


Cette décision de fermeture est d’autant plus incompréhensible que le site est certes petit, mais très rentable et son activité durable : le recyclage et l’échange standard de pièces mécaniques. C’est un fleuron de l’économie circulaire dans un secteur automobile qui en a bien besoin.


Incompréhensible enfin lorsque l’on sait que Renault a reçu de la part de l’Etat (et donc des contribuables) une aide de 5 milliards d’euros pour sortir de la crise, sans aucune condition contraignante en termes écologiques, maintien de l’emploi, ou encore non versement de dividendes aux actionnaires. Il est inacceptable que de l’argent public soit ainsi distribué sans qu’aucune garantie sociale ni environnementale ne soit exigée !

Si construire indéfiniment des voitures neuves n’a plus aucun sens, ce site peut participer à l’écriture de nouvelles orientations pour une révolution des transports et des nouvelles mobilités, pour une meilleure gestion des déchets, et la progression du réemploi des matériaux.




Les élus locaux vont devoir retrousser leurs manches pour défendre les emplois locaux aux côté des salariés face à de grandes entreprises et un gouvernement qui décidément ne semblent tirer aucun enseignement de la crise sanitaire de ces derniers mois. En savoir plus

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

©2020 par La Fabrique - Vitry en Mieux.