• sylvie

Des inquiétudes pour le foyer ADEF

Mis à jour : févr. 7

Question orale du groupe Changeons Vitry en Mieux au conseil municipal du 10/02/2021, posée par Nina Seron (LFI)


Le foyer ADEF de la rue MANOUCHIAN installé depuis plus de 50 ans à VITRY, est un outil social d’accueil, d’insertion, d’autonomie auquel notre ville doit être attentive, pour les centaines voire milliers de situations de vie des résidents qu’il implique.


Ainsi, la situation actuelle du foyer nécessite d’être traitée avec transparence, responsabilité, cohérence et humanité. A une question orale posée au conseil municipal de novembre vous nous répondiez que vous suiviez l’avenir du foyer avec attention. Dont acte !


Pour rappel, le contrat de développement territorial (CDT) formalisé en mai 2012 entre l’État et la commune de Vitry évoquait ( fiche 50 ) la reconstruction du foyer mais avec un nombre de place identique à sa capacité d'accueil d'origine ( 516 places).


Il était alors indiqué : « l'enjeu est de réaliser un projet de restructuration globale en traitant les difficultés rencontrées sur ce foyer dans le cadre d'un projet de démolition du foyer et sa reconstruction en deux résidences sociales, à capacité constante, en traitant la question des sur-occupants en dehors du territoire de notre ville »


Le propriétaire du bâtiment était l'OPH de la ville. Le gestionnaire de ce foyer, l'ADEF, quant à lui, interroge sur ses actions, à hauteur de ses responsabilités.


Or les occupants du foyer expriment leurs inquiétudes et leurs exigences. Organisés en comité, ils ont sollicité l’ADEF et la mairie de Vitry sur Seine dans un courrier daté du 15 décembre, mais n’ont, à ce jour, reçu aucune réponse. Il en va cependant de notre responsabilité que personne ne se retrouve à la rue après la démolition-reconstruction !


Est-il prévu que soit conduite une concertation menée par l'ADEF et la ville sur l'ensemble des revendications avancées par le comité de résidents concernant leurs conditions de vie, concertation qui associerait la diversité politique du conseil municipal et les associations de soutien ? Pouvez-vous nous assurer qu'une solution de logement satisfaisante sera trouvée pour l'ensemble des habitants du foyer, sans exception ?


Enfin, pouvez-vous nous communiquer un bilan de la convention passée entre l'OPH et l'ADEF, ainsi qu’un bilan récapitulant l’activité de l'ADEF en termes de gestion sociale de cette résidence au cours des années écoulées, ainsi que les intentions de l'ADEF concernant une potentielle réouverture d’une période de titularisation de places, ce qui permettrait aux remplaçants des résidents partis (à la retraite ou retournés dans leur pays) de reprendre les contrats à leur charge ?

44 vues0 commentaire