Des élu.e.s actifs, constructifs et critiques.

Au conseil municipal de ce mercredi 1er juin, les conseillers municipaux du groupe Vitry en mieux ont voté en faveur d’une grande majorité des points à l’ordre du jour : en soutien des associations, des jeunes passant leur bafa, pour la réhabilitation de résidences, le soutien à l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri et la dénonciation du meurtre de la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh, etc .

Trois points ont toutefois fait l’objet d’interventions plus marquées de nos élu.e.s. Trois points qui témoignent de la détermination de notre groupe à agir pour une ville plus écologiste et plus démocratique et à ne rien lâcher de l’ambition que porte son nom : Vitry en Mieux.

Laurence Dexavary a alerté sur le recul de la biodiversité dans notre ville cette dernière décennie. Le nombre d’arbres entretenus par la ville est passée de 9000 à 6500, soit une hécatombe de plus d’un quart de nos arbres. Avec la suppression de ces arbres c’est la disparition d’insectes, d’oiseaux, de chauve-souris, d’espèces protégées que vivaient sur notre territoire. Pour nous les humains, l’arbre c’est aussi un signal, source de bien-être, qui donne une image positive de l’endroit où nous vivons, avec une incidence positive sur notre santé physique et mentale à toutes et tous, en particulier pour les populations démunies, limitées dans leur mobilité, pour qui les espaces arborés sont de vrais espaces de respiration et de sociabilité.



Quant à la nécessité de lutter contre les pollutions lumineuses, David Montava intervient en rappelant un des éléments du programme de Vitry en Mieux, la suppression de la publicité comme la ville de Grenoble l'a fait, il y a déjà plusieurs années.



Frédéric Bourdon a proposé que la réfection du terrain de sport synthétique au stade Arrighi, se fasse avec des substances naturelles (par exemple fibres de coco ou liège) plutôt qu’avec des pneus de camion recyclés en billes. Ces dernières ont des composés chimiques que l’on sait cancérigènes. Par principe de précaution pour la santé des usagers du stade la municipalité aurait devrait prendre au sérieux cette alerte. Nous regrettons qu’elle soit restée sans suite.


Enfin concernant la représentation des agents au sein du futur comité social territorial (CST), le groupe Vitry en mieux se félicite que les syndicats aient été écoutés dans leurs revendications. Concernant le collège des élus du conseil municipal qui y siègeront nos élus demandent à ce que le maire nomme des représentants de chaque groupe, sur le principe démocratique d’une représentation de la diversité politique du conseil municipal. Cette proposition est remise à une décision ultérieure. Dont acte.






17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout