• sylvie

A Vitry, le maire-adjoint Abdallah Benbetka sévèrement condamné pour diffamation

Dernière mise à jour : 15 oct. 2021

Un article de Jacques Perreux


Mardi 12 octobre avait lieu le délibéré du jugement de la 17ème chambre spécialisée dans le droit de la presse suite à la plainte pour diffamation que j'ai déposée contre Mr Benbekta, adjoint au maire de la ville de Vitry. Celui-ci m’ avait accusé de bénéficier d’un logement social et il affirmait en détenir la preuve en ayant eu accès à la liste municipale des bénéficiaires de logements sociaux. Mr BENBETKA a été déclaré coupable de délit de diffamation publique envers particulier et condamné à des indemnités de 2000 euros ainsi qu’à une amende 500 euros assortie d’un sursis.


En outre, cette condamnation sera portée au casier judiciaire de celui-ci.

Tout au long du procès Mr Benbekta n’a cessé de se contredire et de se rétracter. Après avoir finalement reconnu qu’il n’avait pas eu accès à la liste des bénéficiaires de logements sociaux, il a conjointement affirmé qu’il n’était pas l’auteur de cette accusation, puis a dit qu’il en était l’auteur mais que c’était l’administrateur de sa page Facebook -qu’il a dit ne pas connaître ! - qui avait publié cette accusation. Puis il a prétendu que c’était une personne de la commune "placée au plus haut niveau" qui lui avait livré l’information selon laquelle j’habitais un logement social... alors que j’habitais un logement privé ( dont j’ai fourni les quittances au tribunal ) Mr Benbekta n’a pas cité le nom de la personne « placée au plus haut niveau » Le tribunal a entendu mes arguments : j'ai affirmé que si j avais été logé dans le parc social j’aurais été coupable d’infraction à la loi et mériterais d’être sanctionné et que, dans la mesure où tout au long de mon activité d’élu j’ai aidé des centaines de personnes à bénéficier d’un logement digne de ce nom, j’ai été sali dans mon honneur.

Je suis satisfait de ce jugement. D’abord parce qu’il reconnaît ma probité et ma dignité auprès de tous. C’est évidemment un soulagement pour ma famille, mes amis et toutes les personnes qui me connaissent et notamment celles que j’ai rencontrées dans mes permanences intitulées rendez vous sans rendez-vous. Et je suis surtout heureux parce que dans un contexte où certains grands de la politiques comme Cahuzac, DSK, Sarkozy donnent tellement le mauvais exemple à de petits malfrats de la politique, la JUSTICE de notre République rappelle à sa façon que tout n’est pas permis en politique et que cette activité devrait rester une activité noble, désintéressée, loyale et honnête au service du bien commun. Pour ma part, je continue à y croire et encore plus dans cette ville de Vitry meurtrie par des agissements politiques immoraux. Il reste au Maire de cette ville à tirer les conséquences de la condamnation de cet adjoint auquel il sera si difficile pour la population de faire confiance.

161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout