• sylvie

Faire gagner l'Écologie !

Un communiqué de la Fabrique Vitry en Mieux

Le 1er tour de l’élection législative partielle d’hier illustre la violente et profonde crise que nous vivons : crise démocratique, écologique, sociale et dorénavant sanitaire aussi.

88 % des électrices et électeurs inscrits se sont abstenus. Ce niveau historique atteint son paroxysme à Vitry. Il est impératif de repenser de fond en comble l’intervention politique, son rôle dans la cité, la façon dont elle se met au service de l’intérêt général en impliquant le plus grand nombre. A Vitry plus qu’ailleurs, après le coup tordu opéré pour installer un Maire que les vitriots n’ont pas choisi, la politique semble confisquée par quelques-uns, au service d’intérêts égoïstes et partisans, pourrie par la calomnie et le mensonge. Le travail de réparation et de reconstruction est immense pour rétablir la confiance entre les habitants et les élus.

Les plus de 6000 électrices et électeurs qui se sont exprimés ont placé nos candidates EELV-La Fabrique citoyenne en tête sur la ville de Vitry et deuxièmes à l’échelle de la circonscription. Elles sont qualifiées pour le second tour. Ce résultat traduit la volonté d’une prise en compte radicalement nouvelle de l’urgence écologique et sanitaire dans laquelle nous sommes. De l’échelle du quartier à celle de la planète, pour la génération climat qui s’est levée et résiste, pour l’avenir de nos enfants, pour nous toutes et tous, il faut changer la donne d’ici 10 ans.

Ce résultat dit aussi clairement que l’écologie concerne en premier lieu nos villes populaires et que le défi auquel elles se confrontent aujourd’hui c’est de faire reculer du même pas injustices sociales, économiques et environnementales. Les opposer n’a aucun sens, sauf à servir le système qui exploite sans limites l’humain et la nature.

Face à l’ampleur de ces défis, le député sortant, complètement « hors sol », appelle au «retrait républicain de nos candidates », comme s’il y avait risque d’élection d’un candidat du Rassemblement National. Mais, dans notre circonscription, la gauche est seule qualifiée au second tour et l’emportera quoiqu’il arrive. Les électeurs de Vitry ont placé l’écologie en tête de leurs préoccupations : il n’est pas imaginable qu’ils ne puissent avoir le choix d’un bulletin vert le 27 septembre. C’est la seule manière de les respecter.

Avec ces exigences démocratiques, de justice sociale et environnementale, il est urgent de faire entrer l’écologie à l’Assemblée Nationale. Il n’y aura pas d’écologie sans écologiste ! La plupart des députés de gauche le sont devenus avec l’apport de voix écologistes. En nous rassemblant, en nous mobilisant plus nombreux pour voter Sandra Regol et Anissa Tibah, on peut demain avoir enfin une députée écologiste qui portera la voix des villes de banlieue à l’Assemblée nationale.




15 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

©2020 par La Fabrique - Vitry en Mieux.